Tenir la dragée haute

Tenir la dragée haute :
Literally: To hold the sugared almond/sweetmeat up high.

C’est faire sentir son pouvoir à quelqu’un, lui tenir tête, ou bien faire languir quelqu’un et finalement lui donner bien moins que ce qu’il espérait : This is to make somebody feel your power, to stand up to them, or even to keep somebody waiting, and finally give them a lot less than they were hoping for.

“J’en étais arrivée à ne plus beaucoup souffrir de n’être pas aimée. Je l’avais ; il était à moi ; il m’appartenait : je restais maîtresse de l’argent ; je lui tenais la dragée haute. Nous pensions qu’il ne mettait rien au-dessus de l’argent.”

François Mauriac, Le Nœud de vipères (1932)

Taken from: ‘Pourquoi dit-on ? 2012’ by Delphine Gaston.

This entry was posted in French, Writers and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.